Exigeant

P.R.I.V.E.

12 avril 2013

De nature, soumise ?

Lors d'une revue de presse sur le net, mon attention est attirée par un titre soft vers un articulet. A la lecture de ce dernier, je découvre l'ambitieux programme de Fuck For Forest !

Curieux comme ma jeune chatte, j'erre un tantinet sur ce site et je tombe sur une galerie de photos, sexistes mais de bonne qualité. Sexistes car pourquoi quasi exclusivement des photos de femmes ? N'y aurait-il que des libidineux et pas de libidineuses pour soutenir cette grande cause internationale ?

Ceci étant la "nature" même de nombre de ces photos m'interpelle.

 

 

7

 

Tout les symboles D/s y sont présents.

 

 

6

 

Alors, réminiscence de mes longues et fournies conversations avec mes amies soumises, se repose la question : la soumission, innée ou acquise ? Est-ce de "nature" ou est-ce un chemin "fleuri" ?

Dans tous les cas, cette image bucolique de la soumission me titille et m'apporte plein d'idées. Non en ce qui concerne les jeunes pousses, mais lier (si si) mon caractère dominateur au développement durable est certainement une piste de réflexions à approfondir.

Il va falloir que je questionne mon amie lointaine, spécialiste des plantations, peut-on avoir la main douce mais verte ? 

Le débat est tout vert, pardon, ouvert, sans nul doute que chacun-e viendra y planter sa graine et nous offrir un magnifique bouquet de suggestions à défaut d'orties...

 

 

8

 

Ma fidélité à une certaine conception du rapport D/s dans la liberté et la joie, laissera-t-elle une empreinte car bonne ?

 

--@--

Posté par Exigeant à 19:48 - Humeurs - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 février 2012

Illusions et illusionnistes...


Ceci n'est pas une pipe

von-brandis-censored-porn-6

Von Brandis

Ceci est l'avenir

1853208_crifb


--@--

Posté par Exigeant à 23:53 - Humeurs - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 décembre 2011

La violence faite aux femmes

« Bonjour, je m’appelle Corinne NICOLE, j’ai 44 ans, je suis mariée, mère de cinq enfants , militante CGT depuis des années. Je travaille comme ouvrière en 2 x 8 et j’insiste sur le mot « ouvrière » pas opératrice comme on nous appelle maintenant, dans un abattoir de poulets comme il y en a beaucoup en Bretagne. Il y aurait tant de chose à vous dire sur les conditions de travail des salariés de l’agro-alimentaire, ce qui me prendrait évidemment plus de temps qu’il m’est imparti. C’est pourquoi j’ai décidé de vous décrire la journée d’une ouvrière dans ce secteur. Cette ouvrière je l’appellerai NADINE, 27 ans d’ancienneté, 43 ans, maman de 3 enfants de 8 à 14 ans. »

« Nadine se lève à 4 heures pour une prise de poste à 5H40. Cette semaine elle est du matin. Après avoir avalé vite fait son café (elle n’arrive toujours pas à prendre son petit déjeuner si tôt), Nadine vérifie les cartables des enfants, dresse la table du petit déjeuner, prend sa douche et part au travail. Pendant le trajet, elle se dit qu’heureusement que les enfants ont grandit et qu’elle n’a plus à les emmener chez la nourrice, qu’elle à bien eu du mal à trouver d’ailleurs. L’aînée de 14 ans lèvera les petits vers 6h30 et les déposera à la garderie à 7h30 avant de prendre elle-même le bus pour se rendre au collège. »

« Ouf ! Il n’y a pas de brouillard aujourd’hui, les enfants seront plus visibles par les automobilistes sur le parcours de l’école car il y a un kilomètre à faire. Nadine arrive sur le parking de l’entreprise à 5h15, se rend au vestiaire, prend sa tenue : pantalon, vareuse, charlotte, manchette, gant. Elle met son pantalon et commence à enfiler sa vareuse.  Aïe ! Ce bras et cette épaule qui recommence à la faire souffrir, elle arrive de justesse à le lever à l’horizontale, il va falloir qu’elle demande la taille du dessus pour la vareuse, elle sera plus facile à enfiler, elle dira qu’elle a pris du poids. Vite fait, elle avale son anti-douleur (Lamaline). Deux en cas de douleur lui a dit son médecin-traitant qu’elle a consulté il y a un mois. Du repos qu’il lui a dit ! Il est marrant lui, c’est pas lui qui va perdre 230 euros sur sa paie du mois ! Bon, ça tiendra au moins jusqu’à la pause. »

« Après avoir parcouru la distance qui la sépare de son atelier, elle pointe, 5h30 qu’il est !  Tiens la chef a déjà mis en route les ventilos. 4°C qu’il fait, le polaire qu’elle a acheté hier va lui servir. Bon, elle met ses bouchons d’oreilles et prépare son poste. 5H40, les poulets arrivent sur la chaîne, il faut les conditionner ! Yvette sa voisine lui fait un petit coucou ! Pas le temps de parler, trop de bruit, il faudrait crier et en plus 32 poulets à la minute, ça chôme pas. On se parlera à la pause ! Nadine regarde la pendule 7 heures, espère que la grande n’a pas oublié de se réveiller. Mince alors, les poulets tombent par terre, sa case déborde. Une panne qu’ils  disent, il va falloir rattraper le retard, en plus elle a besoin d’aller aux toilettes, un signe à la chef qui lui fait comprendre par gestes que la personne qui doit la remplacer est déjà occupée, il va falloir attendre. 7h30, enfin, Nadine peut aller aux toilettes, 5 min pas plus lui dit la collègue qui la remplace, il y a encore du monde à aller. 8h30, il est temps que la pause arrive, la douleur se réveille, «il est temps que je reprenne mes cachets » pense-t-elle. 9h, il était temps, elle a vraiment du mal à attraper les poulets, mais bon la chef n’a rien vu ! »

 

1094585774_gal_ela

Photo : Ela Barteczko

« Yvette la rejoint à table devant un bon café. « t’as su ce qui est arrivé à Jacqueline lui dit-elle ». « Non ! » répond Nadine. «ben, ça y est, elle a été licencié, pour inaptitude qui z’ont dit ! Tu sais bien, elle avait été opérée de l’épaule, elle était en arrêt depuis 6 mois ; ben, elle a vu le médecin conseil qui l’a consolidé et ici le médecin de travail, il l’a déclaré inapte. Le bureau du personnel a dit qu’il n’y avait pas de poste disponible par rapport aux gestes qu’elle peut plus faire. »

« Mince alors, elle n’a que 49 ans, qu’est ce qu’elle va faire, elle en a encore deux qui sont à la maison, en étude en plus ! » « Pour sûr, ça va être dur à la maison, en plus, elle aura plus de mutuelle, avec son mari malade. C’est pas la joie. » 9h15, il est temps de remonter, le temps de prendre ses « Lamaline » et de se rhabiller et c’est reparti ! Tout en conditionnant ses poulets, Nadine pense et pense encore. Heureusement qu’elle a  écouté ce qu’a dit la secrétaire du bureau du personnel se dit-elle, quand elle lui a expliqué que quand on déclarait une maladie professionnelle, la machine était lancée et on ne pouvait plus l’arrêter, ça se terminait obligatoirement par un licenciement. Du coût, pense-t-elle, elle a  bien fait de ne rien dire au médecin du travail la semaine dernière, elle ne l’avait pas vu depuis deux ans, il a rien vu de toute façon. C’est toujours çà de gagné ! 12h30, Nadine a pu aller aux toilettes en temps voulu, plus qu’une bonne heure de boulot, la douleur revient, c’est quand même mieux de ne faire que 7 heures de boulot, elle ne croit pas qu’elle pourrait tenir plus. »

« 13h40, La relève arrive, Nadine pointe et se rend au vestiaire, Yvette la rejoint,  «  Une de faite lui dit-elle ». « Oui et maintenant la deuxième journée à la maison va démarrer ». 14h10, retour à la maison, Nadine débarrasse la table du petit déjeuner, met en route le lave-linge, accroche le linge déjà lavé, fait les lits, passe l’aspirateur, etc… Surtout ne pas s’assoir. Une fois assise, elle ne se relève plus. Nadine reprend deux « Lamaline ». « Vous pouvez en prendre 6 par jour » lui a dit le médecin. »

 

1095154296_gal_ja

Photo : Ela Barteczko

« 16h30, Nadine va reprendre les enfants à l’école. Pendant que les deux derniers goûtent, elle peut enfin s’assoir et prendre son café pain beurre. Ensuite les devoirs. 17h30, l’aînée rentre du collège. Nadine ouvre le courrier du jour. Tiens, sa fiche de paie est arrivée. 1 120 € mutuelle déduite, heureusement que son ancienneté lui permet d’avoir un peu plus, se dit-elle. Ben tout est déjà dépensé d’avance, pas d’extra encore ce mois-ci. 18h, il faut penser à préparer le repas du soir. 19h30, les enfants sont douchés, on peut se mettre à table. 20h00 les infos à la télé : « Réforme des retraites », il faudra travailler encore plus longtemps ! « On voit bien qu’ils travaillent pas à la chaîne tous ces grands décideurs, Ils nous tueront avant, comme çà il n’y aura pas de retraite à nous verser ! » se dit-elle. »

« 20h30 le mari de Nadine rentre de Brest où il travaille, une heure de route. 22h00 après avoir préparé le repas du lendemain midi pour son mari, plié le linge et préparé les vêtements des enfants pour le lendemain, Nadine peut aller au lit. Auparavant elle avale deux autres « Lamaline » pour la douleur et la moitié d’un somnifère, en effet depuis quelques mois, elle a dû mal à s’endormir : Comment va-t-elle réussir à payer toutes les factures ! Ce que je viens de vous raconter, c’est du vécu, ce n’est pas de la fiction. »

 

1114365500_gal_ola

Photo : Ela Barteczko

Combien de Nadine ? Et surtout combien de temps encore ?

Si comme moi, ce récit vous remue les tripes, vous enrage et vous donne envie de gueuler, vous en trouverez la source ICI.

En ce qui me concerne, mon choix est fait.

 

--@--

 

Posté par Exigeant à 01:35 - Humeurs - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 septembre 2011

Pourquoi je me suis remis à boire !

 

00081b

 

--@--

Posté par Exigeant à 17:27 - Humeurs - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2011

De Florence Cassez à Salah Hamouri


Les déclarations de Michelle Alliot-Marie : 

Quand il s'agit de Florence Cassez (sources)

"Michèle Alliot-Marie, la ministre des Affaires étrangères, a ainsi dénoncé un « déni de justice » qui va « peser sur les relations bilatérales ». « Cette décision est déplorable » et « les conditions dans lesquelles (elle) a été prise sont inadmissibles », s’est emportée la ministre. Pour MAM, « aucun des éléments fondamentaux de droit ou de fait soulevés par la défense de Florence Cassez n’a été pris en compte comme ils auraient dû l’être dans un Etat de droit. »

Quand il s'agit de Salah Hamouri (jeune franco-palestinien en prison en Israël) : 

"Les autorités françaises accordent donc une attention constante à la situation de Salah Hammouri et ne se satisfont pas de son maintien en détention. Il ne leur appartient pas, néanmoins, d'intervenir ou même de commenter les procédures judiciaires d'un Etat souverains." (souligné par moi)

Dans une lettre à Jean-Claude Lefort, député honoraire, Président du Comité de soutien à Salah Hamouri en date du 5 janvier 2011. (sources)

----------------------------------------------

Est-ce que le Mexique n'est pas un état souverain ?

Est-ce qu'Israël est un état plus souverain que le Mexique alors  que la sentence visant Salah a été rendue par un tribunal militaire  et qui plus est, en territoire occupé, en totale violation avec le Droit International ?

Les parents de Florence ont été reçu plusieurs fois par Nicolas Sarkozy. Les parents de Salah ? Jamais ! Malgré leurs nombreuses demandes...

Souhaitons à Florence et à Salah, victimes de l'injustice et de l'arbitraire dans les pays où ils sont emprisonnés, de rapidement recouvrer la liberté.

Et souhaitons pour la France, rapidemment, des changements profonds et véritables pour que les humains soient en parfaite Egalité et que leur sort ne dépende pas de la nature de leurs geôliers. Libertés pour tous au prix d'une réelle Fraternité.

--@--

 

Posté par Exigeant à 08:42 - Humeurs - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 août 2010

Ca commence par soi...

Merci à celle qui m'a envoyé cette vidéo comme un élément supplémentaire à nos discussions. Des bises enjouées pour elle ;)

--@--


Posté par Exigeant à 18:40 - Humeurs - Commentaires [8] - Permalien [#]

31 mai 2010

Combien de morts encore ?

Me promenant dans les villes françaises, j'aime prendre en photo ce type de plaques, rappelant l'holocauste subi par les juifs pendant notre dernière guerre.
Holocauste provoqué par la barbarie nazie.
Ces photos participent pour moi à un devoir de mémoire.

20090915_0792r


Mais ce devoir a des conséquences. Celui de se lever et de combattre toutes les barbaries qui provoquent de tels drames.
Fussent-elles ces barbaries, commises par des juifs !

Comme celle perpétrée ce matin par l'armée israélienne en massacrant des êtres humains qui avaient pour seul tort de vouloir forcer une brèche dans le blocus contre la bande de Gaza.

Alors dans ces moments de colère et d'amertume, il me faut choisir entre des voix juives. Entre celle de Gidéon Lévy journaliste à Ha'Aretz qui écrit :

L'hystérie israélienne a eu raison de la flottille

La machine de propagande israélienne a atteint de nouveaux sommets dans son hystérie désespérée. Elle a distribué des menus des restaurants de Gaza, accompagnés de fausses informations [afin de montrer que les Gazaouis ne manquent de rien]. Elle s’est couverte de ridicule en se lançant dans une bataille futile dans le secteur des relations publiques, une bataille qu’il aurait mieux valu ne pas déclencher. Ils veulent maintenir le siège inefficace, illégal et immoral de Gaza et ne pas laisser la “flottille de la paix” aborder sur la côte ? Il n’y a rien à expliquer, certainement pas à une communauté internationale qui n’est pas prête à avaler ce brouet fait de justifications, de mensonges et de tactiques dilatoires. Il n’y a plus qu’en Israël que les gens acceptent ces marchandises avariées. Rappelant ces rituels antiques qui précédaient les batailles, le chœur a clamé son enthousiasme sans se poser de question. Des soldats en uniformes blancs se sont préparés en notre nom.

Des porte-parole ont fourni des explications fallacieuses en notre nom. Toute cette scène grotesque se déroule à nos dépens. Et presque aucun d’entre nous n’est venu perturber le spectacle. Le chœur a entonné des chants de tromperie et de mensonges. Nous en sommes tous, nous qui affirmons qu’il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza. Nous faisons tous partie de ce chœur qui prétend que l’occupation de Gaza est terminée, et que la flottille représente une agression violente contre la souveraineté israélienne — le béton va servir à bâtir des bunkers et le convoi est financé par les Frères Musulmans turcs. Mais, le siège israélien de Gaza va faire tomber le Hamas et libérer Gilad Shalit. Yossi Levy, porte-parole du ministère des Affaires Etrangères, un des plus risibles parmi les propagandistes, s’est surpassé en déclarant sans sourciller que le convoi d’aide à destination de Gaza constituait une violation du droit international. Mais bien sûr. C’est exactement ça. Ce n’est pas le siège qui est illégal, c’est la flottille.

L’opération de propagande a cherché à nous vendre, à nous et au reste du monde, l’idée que l’occupation de Gaza est finie, mais que de toute façon, Israël dispose de l’autorité juridique pour interdire toute aide humanitaire. Tout cela n’est qu’un tas de mensonges. Une voix, et une seule, est venue un peu gâcher la fête : un rapport d’Amnesty International sur la situation à Gaza. Quatre habitants sur cinq y ont besoin d’une assistance humanitaire. Des centaines attendent de bénéficier de traitement médicaux, et 28 sont déjà morts. Et ce en dépit de briefings de l’armée israélienne sur l’absence de siège et la présence d’une aide, mais qui s’en soucie ? Quant aux préparatifs de l’opération, ils ne sont pas sans rappeler une farce particulièrement désopilante : le débat ministériel enflammé; le déploiement de l’unité Masada, commando du service carcéral spécialisé dans la pénétration des cellules de prison ; des commandos de marine appuyés par l’équipe de lutte antiterroriste de la police et l’unité cynégétique Oketz de l’armée ; la mise en place d’un site de détention spécial dans le port d’Ashdod ; et le bouclier électronique censé interdire la diffusion de toute information sur la saisie du navire et sur l’arrestation de tous ceux qui se trouvent à bord.


Et celle de Sacha Bergheim :

Réaction à chaud : une mécanique de criminalisation bien rôdée.


par Sacha Bergheim pour Aschkel et Lessakele

"En somme, derrière cette affaire de la flotille se joue la criminalisation de l'existence d'Israel, remake des justifications théologiques ou sociales aux pogroms chrétiens  des siècles passés. La différence étant que le peuple juif, incarné par l'Etat d'Israel, a quitté sa position de powerlessness, de vulnérabilité qui caractérisait son statut de dominé dans les sociétés chrétiennes et musulmanes. C'est ce droit de réponse du peuple juif, ce droit insupportable de se défendre contre les tentatives d'annihilation qui fait l'objet aujourd'hui de telles attaques. Le sacrifice des "militants" de la flotte pro-hamas est le prix de cette nouvelle judéophobie."

----------------------------------------------------

J'ai le triste sentiment en lisant ces lignes, d'entendre les diatribes de Radio-Paris sous le contrôle des allemands mais avec des voix si françaises, qui fustigeait, déjà, ces terroristes, ces résistants qui osaient s'élever, lutter contre un ordre établi qui trouvait normal de faire porter à de petits enfants français une étoile jaune cousue sur leur poitrine.

Alors pour moi, oui, il est juste de se défendre contre une opération militaire menée par des commandos marins expérimentés, en plein dans les eaux internationales, avec ses mains, des couteaux et même des barres de fer.
Dire oui à de tels actes de piraterie, soutenir de telles violences avec un entêtement et une absence de recul évidents, c'est d'avance justifier n'importe quel massacre !

--@--

Posté par Exigeant à 23:04 - Humeurs - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 juin 2009

Tous des terroristes...


Tu es un terroriste / Du bist terrorist / You're a terrorist
envoyé par Rudy-D. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Posté par Exigeant à 17:45 - Humeurs - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 décembre 2008

Ne pas tolérer !

Il y a des jours comme ça, submergé par la révolte, où j'ai envie de pousser une gueulante.

sida


Journée mondiale contre le sida : 2 tiers des malades mondiaux sont concentrés en Afrique. La seule avancée notée est l'espérance de mort ! (sources : l'huma d'aujourd'hui)

Un ancien directeur de publication de Libé est déféré devant un juge, de force, dans des conditions humaines inacceptables mais qui sont de plus en plus pratiquées par les forces de l'ordre. Indignation médiatique pour ce cas, silence médiatique complice pour n'importe qui. Éclairage ici

Des gendarmes font irruption dans un collège du Gers accompagnés de chiens renifleurs. Les profs contraints au silence, les élèves fouillés et humiliés. Éclairage ici chez Agnès Maillard.

3 enfants de maternelle arrêtés par la police à Grenoble le 24 novembre en pleine classe pour rejoindre leurs parents expulsés dans la foulée. Eclairage ici

Affaire des jeunes de Tarnac : criminalisation de modes de pensée différents. Utilisation des lois anti-terroristes liberticides.

Il ne s'agit pas ici d'une diatribe contre la police ou la gendarmerie. Il s'agit d'un coup de gueule contre l'utilisation politique des moyens de l'état républicain à des fins partisanes sécuritaires.

Depuis les attentats du 11 septembre, TOUS les états "démocratiques" ont renforcé l'arsenal répressif, d'une façon concertée, en portant atteinte aux droits d'expression et à ce qui fonde l'essence même de la démocratie, à savoir les droits du citoyen.

Se taire aujourd'hui c'est accepter le baillon du silence que l'on nous pose, c'est accepter le bandeau de l'ignorance.

Que faire ? Au moins réagir ! Ne pas accepter !
Ensuite, il faut construire de nouvelles perspectives pour battre en brèche le néolibéralisme de "gauche" comme de droite. Ne plus avoir à choisir entre la peste et le choléra.

Je suis avec une très grande attention la constitution du Parti de Gauche. L'idée d'une République sociale dans une Europe ré appropriée par ses peuples me plait bien.
Il est peut être venu le temps de s'engager. Avant qu'il ne soit trop tard...

DSC_1586
Photo Patrice Leclerc


--@--

Posté par Exigeant à 12:06 - Humeurs - Commentaires [10] - Permalien [#]

05 novembre 2008

Obama président... un espoir ?

La large victoire de Barack Obama représente-t-elle un véritable espoir de changement pour les États Unis  et pour le monde ?
Là est bien la question.
Je dois bien avouer être très circonspect pour y répondre...
Mieux. J'aimerais y croire !

Cependant, bien que le parti Démocrate soit en passe d'avoir tous les moyens législatifs pour appliquer sa politique, il me semble que rien d'extraordinaire ne va sortir de cette élection pour les enjeux de la planète.
Se débarrasser de Bush et de son clan militaro-économique est une chose, excellente en soi, qui ne doit pas masquer la réalité de la société américaine.

Prendre Obama pour un nouveau messie, ouvrant la voie à un règlement rapide du conflit en Irak ou en Afghanistan, instaurant une nouvelle politique au Proche-Orient, supprimant la peine de mort, appliquant une politique préservant les ressources naturelles de la planète, rétablissant le droit à la santé de 48 millions d'américains serait particulièrement dangereux.

Oui il est noir, jeune et a innové dans sa façon de conduire sa campagne. Est-ce suffisant pour réaliser tous les espoirs portés en lui, ici ou de l'autre côté de l'atlantique ? J'ai bien peur que non. Mais j'espère me tromper...



obama
sarkozy_obama_ducrey_1
Photo Vincent Ducrey




--@--

Posté par Exigeant à 06:08 - Humeurs - Commentaires [6] - Permalien [#]