Exigeant

P.R.I.V.E.

13 janvier 2015

Et on fait quoi maintenant ?

   

Cette question m'obsède ! 

Le rouleau compresseur médiatique est en route. La seule question serait : " plus de sécurité et moins de libertés ou plus de libertés et moins de sécurité ?".

Quel enfermement !

 

et on fait quoi maintenant

France Info 13/1/2015

 

Notre avenir ne serait donc posé qu'en terme de sécurité ?

J'ai le sentiment que la levée en masse du Peuple de France dimanche n'a pas fait peur qu'aux assassins...

A mes yeux le combat contre le fanatisme et l'obscurantisme ne peut être gagné que par un développement sans précédent de la démocratie et l'élévation du niveau de conscience de chacun des citoyens, quel que soient ses engagements, ses croyances.

Il faut donc trouver les idées pour que notre République se développe et non se recroqueville sur un squelette sclérosé.

Qui aujourd'hui a le sentiment de peser réellement dans la vie politique, de décider de ce que sera notre avenir commun ?

Poser cette question c'est déjà y répondre.Tristement.

La démocratie doit s'épanouir au plus près des citoyens. Dans nos quartiers, dans nos hameaux, dans nos communes.

Cette démocratie là est en danger par la création de grandes régions ne correspondant à rien, par les projets de communautés de communes, d'agglomérations où personne ne saura où sont les centres de décisions. L'expérience européenne nous le prouve, plus le pouvoir est centralisé, confisqué, détourné et moins les gens se sentent concernés.

La démocratie ce n'est pas le fait qu'une infime minorité décide pour tout le monde.

Il nous faut donc inventer une nouvelle République. Respectueuse et dynamique. Sera-t-elle appelée 6ème ou par un autre nom ? Aucune importance du moment qu'elle soit vivante, faite et développée, enrichie, par chacun d'entre nous.

Nous sommes une des nations les plus riches de la planète et nous devrions accepter, en 2015, des millions d'exclus de la société ? L'avenir de la France ne pourrait être dans les années à venir que de constater l'existence de riches toujours plus riches et de pauvres toujours plus pauvres et toujours plus nombreux ?

Dimanche il y avait tout sauf de la peur dans les yeux des marcheurs. Il y avait de l'empathie, du respect, du bonheur de se voir si nombreux, si dignes, si déterminés, si sereins.

Cette force collective, tranquille, aimable, ce serait bien qu'elle soit notre avenir proche.

 

--@--

 

 

 

Posté par Exigeant à 18:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]